Décollage des fusées

Posté le 10 mars 2017 à 16:45 par Nacho Commentaires fermés sur Décollage des fusées

« We choose to go to the Moon. We choose to go to the Moon in this decade and do the other things, not because they are easy, but because they are hard, because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one that we are willing to accept, one we are unwilling to postpone, and one which we intend to win, and the others, too. » — John F. Kennedy (1962).

Avec ce même esprit qui encouragea la carrière spatiale américaine, nous sommes partis le samedi 4 mars à l’aube vers notre champ de lancement : Guyancourt (France). Les semaines précédentes, les jeunes du niveau 2 avaient réussi à mettre au point les 3 fusées modèle Delta-001.

Le jour J s’est levé sous une pluie battante, mais cela n’a découragé personne : “on n’est pas fait en sucre” répétaient certains. Il fallait juste être bien attentif à ce que les moteurs en poudre ne prennent pas l’eau… Vers 11h tout était prêt : rampe de lancement, installation des moteurs-fusées et dernières mises au point des ailerons et du parachute. Les fusées, malgré leur simplicité extérieure apparente, étaient un bijou d’ingéniosité !

Premier allumage et décollage réussis ! Des exclamations de joie parmi les jeunes (et les animateurs…). La fusée monte à plus de 30m mais… le parachute ne s’ouvre pas après l’apogée. Il tombe comme une flèche et s’écrase dans le sol… boueux, heureusement. Pas de dégâts dans la structure. Néanmoins, cela nous montre que le moteur n’était pas attaché suffisamment à la fusée pour arriver à “dépoter” le parachute.

Deuxième lancement : la fusée part bien droite, monte au-delà de 40m (sans doute), puis vire vers le nord à cause du vent (ou des ailerons) et s’écrase dans un bosquet de ronces. Impossible de la récupérer. Dommage. Cette fois-ci, non plus, le parachute ne s’est pas ouvert à temps. Les ingénieurs réfléchissent.

Troisième lancement ! Le vol parfait semble se dérouler sous nos yeux. Apogée à 40m et puis… détonation dans la fusée et déployement réussi du parachute !! Grande excitation dans l’équipe. Malheureusement, la fusée est restée coincée dans les branches des arbres au sud-est de la plateforme de lancement : impossible de récupérer autre chose que l’ogive… Bon souvenir !

Quatrième et dernier lancement : on réutilise la première des fusées. Décollage parfait mais… le vent faire dériver vers le nord et la fusée s’écrase dans le même bosquet de ronces. Pas de déploiement visible du parachute. Dommage.

Il est 12h30. La pluie n’a cessé de nous tremper. Il est donc temps de ranger tous le matériel et rentrer vers les voitures. Un après-midi foot nous attend contre les Versaillais !

We choose to go to the Moon… à notre rythme. Nous avons pu identifier dans ces lancements un bon nombre de voies d’amélioration pour nos futures fusées Delta-002. A suivre…

Les commentaires sont clos.